Accueil / Actualités / Divers / Assurance dépendance : pour être plus autonome

Assurance dépendance : pour être plus autonome

En France, la population âgée de plus de 85 ans a quasiment doublé et l’on compte actuellement environ un million de personnes dépendantes. D’ici deux ans, ce nombre pourrait s’accroître de 25%. Pourtant la dépendance a un coût : soins, services à la personne… Le tout à un moment de la vie où les revenus sont amoindris…

C’est la raison pour laquelle les assureurs ont mis en place un dispositif permettant d’y faire face : l’assurance dépendance. Zoom sur ce dispositif encore peu répandu mais qui représente une aide importante à l’autonomie.

Assurance dépendance : qui peut la souscrire ?

Assurance Dépendance AutonomeLa dépendance est définie comme l’existence de limites dans le fait de réaliser certaines activités quotidiennes et sociales. Toutefois, il ne s’agit pas de limites dues à des troubles comportementaux ou physiques. La dépendance signifie plutôt la perte d’autonomie en raison de l’âgé avancé, point sur lequel elle se distingue du handicap. En effet, en vieillissant, une personne ressent peu à peu des gênes à réaliser certaines tâches quotidiennes. Progressivement, lorsque cette personne ne dispose pas de ressources suffisantes pour recourir à l’aide à la personne ou intégrer un établissement dédié, elle risque de devenir une charge pour sa famille ou ses proches. Pour éviter cela, les compagnies proposent l’assurance dépendance à tout ceux qui n’ont pas de revenus ou de capital qui leur permettent de subvenir à leurs besoins au quotidien. En effet, en 2009, les coûts mensuels liés à la dépendance ont atteint 1 800 euros. Ce coût est encore plus élevé en établissement spécialisé. Pourtant, près de 50% des retraités touchent moins de 1000 euros de pension/mois. Quant aux aides de l’Etat, elles s’élèvent en moyenne à 450 euros. Ainsi, tout particulier en perte d’autonomie peut souscrire au contrat d’assurance dépendance, dans l’attente d’une aide publique qui répond mieux aux besoins réels.

Qu’apporte une assurance dépendance ?

L’assurance dépendance est un moyen d’épargner en vue d’une éventuelle dépendance future. Les cotisations vont être placées et vont constituer un capital. Au final, l’assuré peut choisir entre percevoir l’argent en totalité ou le recevoir en rente viagère. Il faut cependant savoir que dans le cas de la rente viagère, l’usage du capital constitué n’est plus possible. Cela signifie que l’assureur vous verse la rente et les sommes non perçues du vivant de l’assuré seront perdues pour les héritiers.Assurance dépendance

L’assurance dépendance est donc exclusivement faite pour permettre à la personne en perte d’autonomie de rester indépendante financièrement, mais aussi indépendante vis-à-vis des proches car il existe actuellement de nombreuses formes d’aide à l’autonomie (aide à la personne, matériels spécifiques, etc…).

La plupart des assureurs proposent des formules différentes, variant en termes de versement de la rente. Pour la dépendance lourde, la rente versée peut atteindre 3 000 euros/mois. Il existe même des options permettant de percevoir jusqu’à 5000 euros de capital en cas de perte d’autonomie.

Par ailleurs, certaines compagnies proposent une aide personnalisée dans les démarches administratives, l’étude des éventualités pour le maintien à domicile ou le choix d’un établissement au regard de la situation de dépendance.

Attention aux clauses « pièges »

Dès lors que vous souhaitez souscrire une assurance dépendance, il faut prêter une grande attention aux différentes clauses du contrat proposé. En particulier, il faut vérifier les points suivants :

– Garantie des cotisations dans le temps

– Mode d’estimation de l’état de dépendance

– Simplicité dans les démarches et formalités pour activer le contrat dès lors que l’assuré est affaibli ou qu’il n’est plus en mesure de les réaliser

– Délais de prise en charge à compter de la constatation de la dépendance

– Possibilité d’engagement de poursuite contre l’assureur…

Il faut aussi faire attention aux contrats particuliers, qui comprennent une option dépendance pouvant être activée dès que l’assuré veut sortir du contrat en percevant une rente viagère. Néanmoins, lorsqu’il s’agit de dépendance partielle, la rente peut effectivement être majorée de 25%, tandis que pour une dépendance totale, cette majoration peut atteindre 50%.

Enfin, il est utile de savoir que l’option dépendance dans le cas d’une assurance vie ne fonctionne généralement que s’il s’agit de dépendance totale, mais non pas partielle.

Le contrat basique avec la perception de capital pour la sortie du contrat est donc à privilégier.

Cet article a été posté dans Divers le par .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Profitez-en et contacter Libre Assurances