Accueil / Actualités / Habitation / Comment fonctionne l’assurance habitation ?

Comment fonctionne l’assurance habitation ?

Au même titre que l’assurance responsabilité civile, l’assurance habitation est des plus utiles pour se prémunir des dommages que vous pourriez infliger à autrui ou qui pourraient être causés aux biens que vous possédez.

Qui doit souscrire une assurance habitation ?

Bien qu’il soit fortement conseillé à tout le monde de souscrire une assurance habitation, elle est surtout obligatoire pour les locataires, afin de couvrir les dégâts éventuels causés à l’habitation et donc son propriétaire. Idem pour les résidents à titre gratuit, les colocataires et sous-locataires. Obligatoire aussi pour les copropriétaires car, bien qu’un syndic puisse disposer d’une assurance habitation multirisque pour l’ensemble de la copropriété, les parties privées ne sont prises en charge qu’individuellement. L’assurance habitation est également obligatoire pour les étudiants logeant en résidence universitaire ou dans n’importe quel autre type d’immeuble.

En tant que propriétaire, rien ne vous oblige, certes, à signer un contrat d’assurance habitation. Cependant, personne n’est à l’abri d’un sinistre ou tout simplement un incendie ou un dégât des eaux. Que vous en soyez ou non responsable, on ne peut que vous recommander d’avoir recours à une assurance habitation si vous souhaitez obtenir le remboursement des biens perdus de cette manière. Les autres locaux que vous utilisez à titre personnel, cave ou garage, peuvent également faire l’objet d’une prise en charge par votre assurance habitation, seulement s’ils se trouvent à moins de 2 kilomètres de votre domicile.

Les garanties de l’assurance habitation

Les garanties de l'assurance habitationUne assurance habitation classique contient des garanties essentielles comme la responsabilité civile, indispensable pour couvrir le montant des dégâts infligés involontairement à un bien ou l’intégrité physique d’une personne. Ou encore la garantie de dommages aux biens, qui s’applique à la suite d’événements imprévus comme : incendie, bris de glaces, dégâts des eaux ou encore le vol et cambriolage. Cela peut s’appliquer également aux biens emportés lors d’un voyage ou d’un déménagement. Désormais, même les catastrophes naturelles et technologiques, voire même les attentats terroristes sont compris dans les garanties obligatoires prévues par la loi dans les assurances habitation.

Plusieurs autres garanties sont communément disponibles afin de couvrir des éléments spécifiques, à rajouter en option pour une assurance habitation optimale. C’est le cas notamment de garanties sur l’électroménager, mais aussi pour certains éléments de votre mobilier (tapisseries, oeuvres d’art, bris de verre…), ou encore des installations extérieures comme la piscine ou la décoration de jardin. En revanche, toutes les assurances habitation ne proposent pas les mêmes garanties optionnelles et peuvent ne pas prendre en charge la totalité de vos biens. Aussi, prenez la peine d’effectuer une comparaison d’assurance habitation pour bien vous en rendre compte.

Une autre garantie qui peut s’avérer des plus nécessaires est la protection juridique. Celle-ci s’applique dans le cadre de litiges respectifs à votre logement ou à l’utilisation que vous en faites. Elle est particulièrement utile lors de la vente, l’achat ou la location du logement concerné et tout autre litige d’ordre privé.

Le contrat d’assurance habitation

De la même manière que les garanties, un contrat d’assurance habitation se divise en 2 parties que sont d’une part les conditions générales et d’autre les conditions particulières. Les premières ne peuvent faire l’objet de modifications mais varient en fonction de la société d’assurance choisie, qui a pour devoir de vous les remettre clairement. Il est question de conditions particulières dans le cadre d’un contrat d’assurance habitation spécifique qui recueille entre autres, dans une partie nommée “déclarations”, les particularités techniques de votre habitation, à savoir son type, l’adresse, la disposition des pièces, ainsi que celui de l’immeuble en cas de copropriété. D’autres sections viennent compléter les conditions particulières d’un contrat d’assurance habitation, telle que le montant de votre cotisation, votre durée de contrat, et des sections de “garanties et limites de garanties” ou de “mesures de prévention” afin d’avoir accès à une garantie contre le vol notamment.

Reste la franchise qui détermine le montant qui ne sera pas pris en charge par votre assurance habitation concernant un sinistre. Il est important de savoir que le montant de la franchise est généralement lié à celui de votre cotisation. Aussi, avoir recours à une assurance habitation moins chère peut cacher bien souvent une part de franchise plus élevée et vice-versa. Pour ne pas vous y perdre, n’hésitez pas à vous référer à notre comparateur assurance habitation qui vous présentera dans le détails les meilleurs offres et devis d’assurance habitation.

Cet article a été posté dans Habitation le par .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Profitez-en et contacter Libre Assurances