Accueil / Actualités / Autres assurances / Comment savoir si je peux assurer mon animal ?

Comment savoir si je peux assurer mon animal ?

Si vous avez la conviction que l’assurance pour animaux est la solution la plus judicieuse pour assumer les frais de santé de votre compagnon, il ne vous reste plus qu’à connaître les conditions requises par les assureurs pour que ces derniers acceptent de le prendre votre animal en charge.

Afin de souscrire une assurance animalière pour votre chat ou votre chien, ce dernier doit avoir au moins 3 mois au moment de la souscription. Il faut aussi noter que les animaux de plus de 7 ans ne peuvent plus être assurés. Toutefois, certains assureurs acceptent d’assurer des animaux âgés de 10 ans au plus au moment de la souscription. Par ailleurs, la majorité des compagnies exigent à ce que votre animal soit identifié, c’est-à-dire qu’il doit être tatoué ou posséder une puce électronique.Assurer son animal

Le tatouage est une intervention faite par le vétérinaire sous anesthésie, à la pince. Il doit être réalisé par un tatoueur agréé, comme c’est le cas des éleveurs. Mais cette méthode étant de moins en moins pratiquée, on voit de plus en plus l’introduction de la puce électronique pour identifier les animaux domestiques. Egalement appelée transpondeur, la puce est implantée par le vétérinaire sous la peau de l’animal, l’intervention nécessitant une anesthésie, au niveau de la jugulaire.

Ce genre de dispositif facilite l’identification de l’animal, permettant le déclenchement immédiat de la prise en charge au moment venu.

Votre animal est-il pucé ou tatoué ?

A : Oui, les deux

Depuis 2012, l’identification des chiens et des chats à travers le transpondeur est le seul moyen d’identification reconnu de manière officielle par les pays de l’Union Européenne. Elle est indispensable lorsqu’un animal doit voyager avec son maître à l’étranger. Cette identification, qu’elle soit par tatouage ou par puce, est parfois une obligation si l’on veut souscrire une assurance animalière. Dès lors que votre animal est à la fois tatoué et pucé, vous pouvez choisir n’importe quelle mutuelle qui propose l’assurance animalière. De plus, cela permet d’accélérer la prise en charge en cas d’accident ou pour des soins, car l’assureur sera certain qu’il s’agit bien de l’animal pour lequel vous avez contracté l’assurance animalière.

B : Oui, un des deux

Si le tatouage est accepté par les assureurs en tant que moyen d’identification, il n’est plus reconnu en tant que moyen d’identification lorsque vous êtes à l’étranger. C’est pourquoi certains assureurs n’acceptent que le transpondeur comme moyen d’identification. Ainsi, si vous souhaitez disposer d’un plus large choix en matière d’assurance et bénéficier des meilleurs tarifs, il vaut mieux opter pour l’identification reconnu par l’ensemble des pays européens, à savoir la puce électronique.

C : Non, aucun des deux

assurance chat et chienDepuis l’obligation d’identification des animaux domestiques en 2011, la majorité des assureurs imposent comme critères d’éligibilité à la souscription de contrat d’assurance ce moyen d’identification. Il peut s’agir du tatouage ou de la puce électronique. Ainsi, le fait que votre animal ne dispose d’aucun moyen d’identification peut le priver de toute prise en charge. En outre, même si certains assureurs acceptent de prendre en charge les animaux qui ne sont ni tatoués ni pucés, cela peut compliquer le déclenchement du remboursement des frais car l’assureur lui-même n’aura pas de moyens sûr et rapide d’avoir la certitude qu’il s’agit bien de votre animal.

Par ailleurs, certaines compagnies consentent la souscription d’assurance pour les animaux non identifiés par tatouage ou par puce, les cotisations mensuelles sont souvent plus onéreuses.

Votre animal a-t-il subi un accident durant les derniers mois ?

Les assurances pour animaux fonctionnent de la même manière que les mutuelles que nous souscrivons pour nous-mêmes. Ainsi, les montants de cotisation varient en fonction des mêmes critères, à savoir l’âge, la garantie souhaitée, mais aussi la race. En effet, certaines races d’animaux sont plus fragiles que d’autres.

A: Oui

Le degré de protection va dépendre des antécédents de santé de votre animal. Si ce dernier a été victime d’accident récemment, il est fort probable que l’assureur augmente le montant de la cotisation, estimant que les risques sont plus élevés.

B: Non

En revanche, pour un animal en bonne santé, les formules classiques sont souvent suffisantes pour faire face aux imprévus.

Votre animal a-t-il déclaré une maladie qui nécessite des soins ?

A: Oui

Certains assureurs se dispensent de couvrir les dépenses en frais médicaux de certaines races d’animaux, jugeant que ces derniers font augmenter les tarifs. Par ailleurs, tout comme dans le cas de l’humain, les maladies antérieures interviennent de manière notoire sur le montant des cotisations

B: Non

Il faut savoir que votre animal ne doit pas présenter de maladie (chronique, congénitale ou héréditaire). Si une maladie a été déclarée 3 fois dans l’année précédente, elle peut être exclue de vos garanties et il se peut même que l’assureur refuse de l’assurer.

Cet article a été posté dans Autres assurances, Mutuelle santé le par .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Profitez-en et contacter Libre Assurances