Accueil / Actualités / Divers / Le diabète : une maladie chronique

Le diabète : une maladie chronique

Malgré le remboursement par l’assurance maladie, le diabète provoque l’hospitalisation de près de 30% des malades. En France, la maladie est en progression, et les résultats sont jugés insatisfaisants.

Des études montrent que des patients renoncent aux soins en raison des dépenses liées à cette maladie.

Mieux soigner pour faire des économies

DiabèteA l’avenir, il faudrait que la prévention devienne une priorité afin d’alléger les charges financières des malades et de la collectivité.

La France compte 2.9 millions de diabétiques aujourd’hui contre 2.5 millions traités en 2007, la prise en charge du diabète et la croissance des dépenses se poursuivront très probablement dans les années à venir, dit l’assurance maladie.

« Il est primordial de développer la prévention, de la maladie elle-même et de ses complications », souligne t’elle.

Les types de diabète et les causes de son augmentation

En dépit du fait que les diabétiques ont une prise en charge à 100% reconnue par les régimes obligatoires, environ 20% d’entre eux se privent de soins pour des raisons financières (étude 2007), et ce constat s’est davantage aggravé depuis la crise. La majorité des diabétiques de type 1 est détectée chez les sujets jeunes. Il touche seulement 10% des malades, et se traduit par un taux de glucose élevé dans le sang. En effet, l'extinction des cellules bêta du pancréas empêche l'entrée en contact du glucose dans nos cellules et repart dans le sang.

Il est à noter que l’augmentation du diabète est princiaplement lié au vieillissement de la population et concerne davantage les sujets malades de diabète type 2 (90% des patients), c'est à dire celui survenant généralement après 40 ans, et causé par le manque d’activité, l'alimentation, et le surpoids, ce qui résulte dans le même temps à une recrudescence de l’obésité.

Les diabétiques considérés en assurance longue maladie (ALD) doivent-ils se passer d’assurance santé ?

Sachant qu’un certain nombre de diabétiques en ALD a déjà renoncé aux soins notamment de pédicurie, des travaux dentaires prothétiques ou consultations de spécialistes liées à la maladie, il est difficile d’imaginer que ce même type de population puisse envisager d’adhérer à une complémentaire santé vu le poids financier que cela représente eu égard à leur consommation quasi nulle.

En revanche, il existe des solutions de mutuelles pour tout type de profil privilégiant l’essentiel des garanties tout en allégeant leur budget, c’est le cas par exemple des complémentaires santé prenant en charge l’hospitalisation uniquement

Cet article a été posté dans Divers le par .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Profitez-en et contacter Libre Assurances