Accueil / Actualités / Mutuelle santé / Sevrage tabagique : à quelles aides prétendre ?

Sevrage tabagique : à quelles aides prétendre ?

Journée mondiale contre le tabacLes aides de la Sécurité Sociale pour arrêter de fumer.

Chaque 31 mai, c'est la Journée Mondiale Sans Tabac. Créée par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) en 1987, cette journée a pour but de rappeler sur tous les médias les dangers de la cigarette, y compris mortels.
Et s'il est besoin de le rappeler : chaque année, 66 000 personnes meurent du tabgisme – soit autant que la somme des décès liés à l'alcool, aux drogues, aux accidents de la route, aux suicides, au SIDA et aux homicides .

Arrêter de fumer, c'est 10 ans d'espérance de vie supplémentaire, et c'est moins de risque pour votre entourage également. C'est pourquoi dans sa politique du « mieux vaut prévenir que guérir », l'Assurance Maladie a pris des dispositions pour vous aider à franchir le cap : sur prescription médicale délivrée par un médecin ou une sage-femme, vous pouvez vous faire rembourser 50€ par an et par bénéficiaire pour les traitements par substituts nicotiniques : patchs, inhalateurs, pastilles ou chewing-gums à la nicotine…
Prenez garde à ce que l'ordonnance soit exclusivement consacrée à ces produits, sans aucun autre traitement.

Si vous êtes dans l'un des cas suivants :

  • jeune entre 20 et 30 ans,
  • femme enceinte,
  • bénéficiaire de la CMU
  • patient en ALD cancer
le forfait peut s'élever à 150€ (par an et par bénéficiaire).

Le sevrage tabagique est-il pris en charge par votre mutuelle ?

De plus en plus de mutuelles s'impliquent dans la prévention et proposent des forfaits de sevrage tabagique. Vous pouvez ainsi vous faire rembourser différents systèmes comme les patchs par exemple.

  • AGIR SANTE MIP propose des forfaits entre 30 et 150€ – hors cigarette électronique pour les + de 55 ans
  • Avenir Mutuelle CAP fait la même chose pour les – de 55 ans
  • SwissLife Santé particulier offre le remboursement de moitié avec un forfait maximum de 200 € pour les substituts nicotiniques sur prescription médicale.

Pourquoi ne pas envisager avoir recours aux médecines douces (ou naturelles) pour votre sevrage tabagique ?

Par conviction ou en complément, les médecines douces peuvent se révéler très efficaces pour arrêter de fumer. On notera plusspécifiquement l'usage du magnétisme, de l'hypnose, de la phytothérapie, de l'aromathérapie, de la sophorologie, de la réflexologie, de la luminothérapie et de la kinésiologie.
Bien sûr, ces approches ne sont pas remboursées par la Sécurité Sociale (sauf l'acupuncture et l'homéopathie qui doivent être pratiquées par un médecin conventionné qui exerce en parallèle de son activité de médecin généraliste. Le remboursement s'effectue alors sur la base d'une consultation chez un médecin généraliste). Mais les mutuelles peuvent elles prendre en charge le remboursement de ces consultations souvent dans le cadre d'un forfait annuel.
Découvrez les mutuelles qui remboursent les médecines douces.

Renseignez-vous auprès de votre assurance ou comparez les mutuelles qui peuvent vous aider dans la lutte contre la cigarette.
Mais surtout, faites appel à votre conseiller Libre Assurance car le choix de votre mutuelle doit rester adapté à vos besoins en santé et ne saurait s'effectuer sur la base seulement des remboursements liés au sevrage tabagique.

Cet article a été posté dans Mutuelle santé le par .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Profitez-en et contacter Libre Assurances