Accueil / Actualités / Divers / Le système de remboursement des mutuelles

Le système de remboursement des mutuelles

Avant de souscrire une mutuelle, il est important de bien comprendre le fonctionnement du système de remboursement de celles-ci, qui n’est pas toujours très explicite et souvent trompeur. Sachez que les pourcentages ont été instaurés par la Sécurité Sociale et très souvent, les mutuelles ont créé leur tableau de garantie en les incluant.

Comment interpréter le remboursement des mutuelles ?

Remboursement mutuelleIl vous arrive certainement de voir des offres de mutuelles proposant des remboursements à 100%, 200%, etc. Mais qu'est-ce que cela signifie exactement ?

La première erreur à éviter est de penser qu'un remboursement mutuelle à 100% correspond à un remboursement total du montant de vos dépenses médicales. C'est faux ! Les taux de remboursements sont basés sur le tarif de convention de la Sécurité Sociale. Être remboursé à 100%, c'est donc que la Sécurité Sociale et votre complémentaire santé vont vous rembourser 100% du tarif de référence, moins 1€ de la participation forfaitaire en cas de consultation. Exemple : chez votre médecin généraliste, vous êtes remboursé de 23€, soit 100% de la base de remboursement.

Si votre mutuelle vous rembourse à 200%, c'est qu'elle rembourse jusqu'à deux fois le tarif de base de la Sécurité Sociale. Par conséquent, si un remboursement sur une base d'un tarif de convention sécurité sociale est de 10 euros, le montant réel que vous remboursera votre mutuelle sera de 20 euros (le double).

Si c'est 300%, c'est trois fois le tarif de base de la Sécurité Sociale, etc.

Quelques subtilités à retenir

Attention, en optique, le pourcentage ne représente rien : la base de remboursement de la Sécurité Sociale est très faible, voire inexistante. C'est la raison pour laquelle les mutuelles prévoient souvent des forfaits annuels dont le montant varie en fonction de vos besoins (garanties souscrites, etc).

En revanche, si vous constatez que le pourcentage de remboursement des frais dentaires est de 300% ou 400%, cela peut-être très avantageux, car la base de la Sécurité Sociale dans ce domaine est plus élevé. Il existe également des plafonds dentaires, mais prenez garde : par exemple, si le plafond dentaire est de 1000€ et le pourcentage est de 150%, cela ne vaut pas le coup car ce pourcentage n'atteindra jamais les 1000€.

Comment choisir sa mutuelle ?

À vous ensuite de décider si vous souhaitez de très bons remboursements par votre mutuelle pour ne payer aucun frais médicaux de votre poche. Dans ce cas là, vos cotisations mensuelles seront assez élevées car vous devrez opter pour des mutuelles haut de gamme ; si vous préférez une cotisation mensuelle moins coûteuse de type milieu de gamme, vous devrez compléter certains frais de votre poche.

Pour vous aider dans ce choix, vous pouvez avoir recours à un comparateur de mutuelle santé, grâce auquel vous pourrez comparer différents devis de mutuelles et choisir la meilleure option pour votre portefeuille !

Cet article a été posté dans Divers le par .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Profitez-en et contacter Libre Assurances